Le mot « tripsop » vient de « trip » ou « tripe », cuit à l’étouffée ou dans son jus.

Pendant une compétition organisée par l’union professionnelle des bouchers limbourgeois, le boucher fouronnais Raymond Meertens a obtenu une médaille d’or et une médaille d’argent avec ses « boudins ». Nous lui laissons donc la parole pour expliquer cette spécialité fouronnaise :

J’ai appris à faire « de la tripe blanche », à l’origine il s’agit du boudin blanc de la région liégeoise, avec mon père et ce dernier avait reçu à son tour la recette des pères de Val-Dieu. Pendant la préparation, je mélange du lait à la viande crue, et j’ajoute notamment de la marjolaine pour le goût. Vous pouvez manger du boudin cru ou cuit sur le grill.

Le boudin noir doit essentiellement sa qualité à la manière dont je laisse d’abord mariner la viande pendant toute une journée avec différents légumes, ensuite j’ajoute le sang frais. Dans la région de la Voer, le boudin noir se mange généralement cuit avec des rondelles de pomme. La Reine Beatrix des Pays-Bas est venue en 1993 incognito en visite dans la région de la Voer et elle a trouvé que les boudins étaient d’un vrai délice.

Les boudins noirs et blancs sont disponibles :

Boucherie Eussen, Vitschen 2, 3798 ’s-Gravenvoeren (Fouron-Le-Comte), tel.: +32 (0)4 381 25 04

Google Maps
Google Street View
Related Projects
Contacteer ons

U kan ons steeds telefonisch bereiken tijdens de openingsuren op het nummer 04 381 07 36 of via dit contactformulier. Graag tot ziens.

escargotiere_saint_heribert_slakken-juli-2010-001appelwijn